Publié le 30 avril 2021 Mis à jour le 14 juin 2021
le 28 mai 2020

Ouvrage collectif de Georges Gaillard, Bertrand Ravon, Vincent Bompard et Hélène Borie-Bonnet

Paul Fustier (1937-2016), professeur de psychologie à l’université de Lyon 2, est une figure emblématique de la clinique des équipes et des institutions, dans le champ du travail social et du soin psychique. Ses analyses de la vie quotidienne des établissements ont été décisives pour penser les pratiques éducatives et soignantes à un triple niveau : institutionnel (la tâche primaire, la crise et le changement), professionnel (le faire équipe), relationnel (le lien d’accompagnement ). On lui doit notamment d’avoir mis l’accent sur l’importance des espaces interstitiels et des pratiques en ricochet, à travers lesquels les enfant.es, les résident.es, les patient.es et autres usager.es des institutions trouvent l’occasion de faire autre chose que d’être seulement et strictement aidé.es, soigné.es ou éduqué.es.

L’entretien mené avec Paul Fustier, complété par des textes significatifs, donne la mesure de l’émergence et de l’originalité de sa pensée, tout en la contextualisant dans sa trajectoire biographique.

L’élaboration de cet ouvrage a bénéficié du concours du CNAHES.


À propos des auteur/trices

  • Georges Gaillard est psychologue clinicien, professeur au Centre de recherche en psychologie et psychopathologie clinique (CRPPC EA653), université Lumière Lyon 2, psychanalyste, membre du IVe Groupe et de Transition.

  • Bertrand Ravon est professeur de sociologie à l’université Lumière Lyon 2, où il dirige le département de formation continue de l’UFR Anthropologie, sociologie et science Politique. Il est membre du centre Max Weber (UMR 5283).

  • Vincent Bompard est psychologue clinicien et formateur en travail social.

  • Hélène Borie-Bonnet est psychologue clinicienne. Elle est déléguée régionale Rhône-Alpes du Conservatoire national des archives et de l'histoire de l'éducation spécialisée et de l'action sociale (CNAHES).

Informations pratiques

Date(s)

le 28 mai 2020