agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

CRPPC Portails : www - étudiants - personnels CRPPC

Vous êtes ici : Accueil > Politique scientifique > Politique scientifique

Politique scientifique

 

Signifiant unitaire

L’épistémologie du CRPPC est fondée sur la théorie psychanalytique, ainsi que sur une approche psychodynamique du fonctionnement psychique.
Un signifiant de recherche unitaire :
le processus de symbolisation

Le signifiant unitaire de la recherche fondamentale du CRPPC est LA SYMBOLISATION, SA CLINIQUE ET SES PSYCHOPATHOLOGIES. Cette recherche fondamentale est constante depuis 1990 mais apparaît sous des formes sans cesse renouvelées, qui concernent la modélisation des processus de symbolisation. La thématique de la symbolisation fédère nos recherches en créant une véritable synergie entre les différentes thématiques abordées par les chercheurs. Par ailleurs, le centre de recherche travaille sur la thématique de la symbolisation avec de nombreux collègues dans les échanges internationaux, et il s’agit d’un des repères qui confèrent au CRPPC son rayonnement international : symbolisation est d’ailleurs devenu un signifiant clef associé aux recherches de ce qu’on a coutume d’appeler désormais « l’école lyonnaise ».
 

Point commun des recherches

Le point commun des recherches consiste à proposer, à partir du concept de symbolisation et des modèles afférents élaborés par le CRPPC, un remodelage des paradigmes de la psychopathologie contemporaine. Ceux-ci relèvent notamment des pathologies graves du narcissisme et des « situations limites et extrêmes » de la subjectivité. Les théorisations des formes contemporaines de la psychopathologie issues de ces recherches sont en articulation étroite avec des recherches fondamentales sur la modélisation (et/ou l’évaluation) des différents dispositifs de soin. Ils concernent à la fois les dispositifs de soin existants et la création de nouveaux dispositifs adaptés à ces cliniques de l’extrême. La problématique d’ensemble du CRPPC consiste ainsi à explorer les formes fondamentales de la psychopathologie à l’appui de la modélisation des différents dispositifs de soin et à proposer un remodelage des modèles, pour pouvoir penser ces cliniques difficiles et l’ajustement de leurs cadres de soin.
 

Publications de recherche

Les publications de recherche fondamentale concernent notamment le développement de la théorie de la symbolisation, en particulier de ses premières formes, et la conceptualisation d’une théorie générale des dispositifs de soin. Une place importante est donnée aux interfaces de la psychologie avec d’autres champs, comme la psychologie du développement, la biologie, notamment les neurosciences, et les sciences sociales. Un des axes majeurs des travaux actuels vise à ne pas cantonner la clinique et sa théorisation dans le seul champ de la métapsychologie mais d’ouvrir un dialogue épistémologique avec d’autres disciplines.
 

Point d'articulation

Le point d’articulation centrale de nos recherches consiste à envisager les conséquences de l’évolution des formes cliniques contemporaines sur les modèles de la psychopathologie. Le CRPPC propose ainsi de nouvelles modélisations des paradigmes de la psychopathologie selon trois perspectives :

  • celle des différentes formes et spécificités de la symbolisation selon les âges de la vie,

  • celle de l’articulation d’approches issues des sciences sociales avec la psychologie clinique,

  • et enfin celle de la construction d’un modèle plurifocal des pathologies à forme d’expression somatique, avec une prise en compte du langage du corps et de l’acte dans les processus de symbolisation (nombre de recherches portent sur les pathologies du somatique et la psychopathologie de l’acte, notamment violent et criminel).

Enjeux des recherches

Les enjeux de ces recherches, soit le remodelage des paradigmes de la psychopathologie contemporaine, concernent donc trois grandes directions :

  • la modélisation des processus de symbolisation,

  • l’exploration du travail du négatif et des formes de désymbolisation, (comme la réaction thérapeutique négative, la destructivité et les affects extrêmes qui caractérisent les pathologies graves du narcissisme, les cliniques de la honte du handicap, de l’inceste, ou encore la clinique des états limites…),

  • et enfin les apports de la clinique des crises et des moments mutatifs, bébé, adolescent, grand âge, dans la modélisation des différentes formes de pathologie adulte et des dispositifs de soin.
     

mise à jour le 9 mai 2016



______________________

- Cycle de Rencontres -

Séminaires du CRPPC

Conférences du CRPPC

- Rencontres annuelles -

M2 Pro

Rencontres ouvertes avec les praticiens

- Evènements -

______________________
Colloque : cadre et corps
04-02-2017

______________________
Colloque : symbolisation
31-03/01-04-2017

______________________

Université Lumière Lyon 2