agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

CRPPC Portails : www - étudiants - personnels CRPPC

Vous êtes ici : Accueil > L’équipe > Page Internet des enseignants chercheurs > MINJARD Raphaël > MINJARD Raphaël

MINJARD Raphaël

 


►Contact


- Adresse de l’établissement :

Université Lyon2 - Institut de Psychologie - C.R.P.P.C.
5 avenue P. Mendès-France CP 11 - 69676 BRON cedex

- Tél :

04 78 77 24 90 (Téléphone Centre de recherche)

- Courriel/e-mail :

raphael.minjard@univ-lyon2.fr

Site Web : raphaelminjard.com



Fonctions et responsabilités

- Psychologue clinicien

- Psychothérapeute Association Suisse des Psychothérapeutes


- Maître de Conférences en Psychopathologie et Psychologie Clinique


- Membre de l’Association Suisse des Psychothérapeutes (ASP), depuis 2012


- Responsable du collectif PsyRéa. Collectif organisé autour de la place des
psychologues en réanimation et dans les services d’urgence ou de grande précarité vitale.


- Vice-président de la Société Lyonnaise d’Étude de la Douleur (SLED)


- Correspondant régional de la Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD)

- Membre de la Société Française d’Étude et de Traitement de la Douleur (SFETD)

- Responsable du Groupe Clinique Douleur réunissant les psychologues des consultations douleur de la région Rhône Alpes Auvergne.



Thèmes de recherches
 

- Précarité vitale

- Travail de l’éveil

- Dispositifs d’accompagnement aux limites (cf. II)

- Auto-marquages corporels (cf. III)

- Symbolisation aux limites de l’expérience douloureuse (cf. IV)

 

I) Mon travail de recherche et d’enseignement porte en particulier sur la compréhension des processus psychiques à l’éveil de coma et dans les états de précarité vitale et l’accompagnement des patients et de leur familles.

 

II) Une grande part de mon travail consiste à développer une méthodologie de travail à destination des psychologues cliniciens amenés à travailler en réanimation, urgences, déchoquages et autres services médicaux. Ce travail a ouvert pour moi un certain nombre de questions que je développe actuellement notamment en ce qui concerne la notion de douleur, de transversalité des soins et de travail pluriprofessionnel. Ces travaux ont pour finalité de développer une filière d’enseignement spécifique à ces thématiques.

 

III) Ma volonté est partir de la pratique pour créer et penser des dispositifs de soins « au plus proche des patients ». En ce sens je collabore depuis 2008 avec une équipe de psychologues et psychiatres exerçant à Genève. Ce travail en appui sur le modèle de la psychiatrie et psychothérapie institutionnelle me permet d’ancrer mes recherches dans une solide expérience de pratique clinique de la thérapie d’orientation psychanalytique auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes. J’ai, grâce à ce dispositif,  pu participer à la coordination d’une recherche concernant les auto-marquages corporels à l'adolescence. Cette recherche s'articulait entre l'université de Rennes, un centre de jour pour adolescents à Bruxelles, l'université de Sao Paulo au Brésil et la clinique Rousseau à Genève. Elle a donné lieu à différentes communications à Genève, Rennes, Poitiers et Sao Paulo.

 

IV) Dans le même temps, une autre partie de mon activité s’est destinée à la création de consultations douleur qui me permet de donner une continuité à ma recherche en croisant la question de la douleur aiguë et chronique avec celle de l'absence de douleur vécue par les patients dans le service de réanimation.

 

Dans la suite de mon travail de thèse et de façon concomitante à la création d’une consultation douleur je poursuis le développement d'une recherche qui a trait à la question de la représentation douloureuse en absence de douleur ressentie lors de l'éveil de coma et la place des proches et leur possible participation aux soins dans l’environnement réanimatoire.

J’ai eu l’opportunité de créer et de coordonner un groupe de travail « Groupe  PsyRéa » réunissant des psychologues cliniciens, des neuropsychologues des doctorants des médecins spécialistes des urgences et de la réanimation, des psychiatres et des soignants infirmiers, travaillant dans des services de réanimation.

Ce groupe de travail se réunit une fois par mois et aborde la question des rapports entre éveil de coma, douleur et délire. Une telle recherche demande de réunir et d’articuler à la fois des connaissances pluri-professionnelles (médecins algologues, anesthésistes-réanimateurs, neurologues, psychologues, soignants de réanimations) et des compétences issues de champs de travail différents (praticiens de terrain, universitaires, chercheurs).

 

Ce projet articule recherche clinique et fondamentale en partant des pratiques actuelles en réanimation alliées aux avancées technologiques de la réanimation, de l’imagerie fonctionnelle et aux connaissances en psychopathologie du somatique.

La partie clinique propose d’apporter un éclairage sur les psychopathologies de l'éveil de coma, leur prise en charge par les acteurs de terrain et les proches.

La partie fondamentale s’intéresse au devenir de l’activité douloureuse en l’absence de sensation douloureuse dans des états de précarité vitale, notamment lors de la période de « délire du comateux ». Ce moment peuplé d’hallucinations reste énigmatique et peu exploré, pourtant symptomatique de l’éveil. Ce deuxième projet est en cours de construction en lien avec monsieur le professeur Bernard Laurent (neurologue) de l’université de Saint Etienne notamment.

Le groupe de travail vise à la création ou l’amélioration des dispositifs d’accompagnement des patients et de leurs proches en réanimation conjointement à l’évolution des prises en charge en relation avec l’utilisation de sédations moins lourdes et l’amélioration des techniques réanimatoires.

En parallèle de ce groupe j’ai également mis en place un groupe de travail destiné aux psychologues cliniciens spécialisés dans l’approche et la prise en charge de patients douloureux chroniques en structures spécialisées ou non. Ce groupe a pour objet, lors de réunions mensuelles, d’échanger sur la diversité de nos pratiques et la création de dispositifs spécifiques à la prise en charge pluri-professionnelle que nécessitent ces patients. Il est également un lieu ressource associant présentations clinique et articulation théoriques. Le travail de ce groupe amène à la création de journées d’études inter-universitaires.

mise à jour le 11 décembre 2015


Contacts

Directrice: Anne BRUN, annebrunlyon@orange.fr
Directrice adjointe: Magali RAVIT, magali.ravit@wanadoo.fr
Coordinatrice de recherche: Eliane GASTALDO, eliane.gastaldo@univ-lyon2.fr
Gestionnaire financier: Farida MARTINEZ, farida.matinez@univ-lyon2.fr
Université Lumière Lyon 2